Accueil du site > Articles > Aménagement Extérieur > Mon médecin, c’est mon jardin !

Mon médecin, c’est mon jardin !



Elles étaient un peu passé aux oubliettes mais leur culture redevient très tendance. Et pour cause, les plantes médicinales s’avèrent aussi ornementales qu’utiles. Le tout, c’est de bien savoir les choisir pour en faire de bons rimed razye.

Mon médecin, c’est mon jardin !

Comme pour toute nouvelle culture, la première étape avant de commencer à faire pousser des plantes médicinales dans son jardin, c’est de savoir ce que l’on va planter. Pour cela, il faut s’interroger sur l’intérêt d’un plant plutôt qu’un autre pour ses besoins personnels. Cela peut être esthétique mais lorsqu’on parle des plantes médicinales, c’est avant tout pour leur vertus thérapeutiques. Sous nos tropiques, favorable à la culture de bon nombres de spécimens, la liste de plante s’avère plutôt longue (voir encadré). Il est donc conseillé de commencer par réfléchir aux troubles que l’on veut pouvoir soigner spécifiquement et en priorité grâce à son jardin. A cela, il faut bien entendu ajouter les plantes pour les maux de tous les jours, comme par exemple le doliprane, qui, avant d’avoir son nom à des comprimés vendus en pharmacie, est une plante dont les feuilles en infusion soignent les maux de tête. Entretenir votre jardin médicinal Une fois que votre liste de plantes est dressée, portez attention à leur culture. Certaines sont sans doute plus faciles à cultiver que d’autres et votre jardin doit avant tout rester un plaisir. La règle générale veut que les plantes annuelles germent mieux que les vivaces. Prêtez attention également à bien suivre les conseils de germination, sous peine de ne voir pousser que des mauvaises herbes si vous ne suivez pas les consignes. L’agencement de vos plants est importants. Couleur, taille, volume, type de sol, ombrage, rien ne doit être laissé au hasard. Pour plus de facilité, vous pouvez laisser vos plants en pots. Enfin, que se soit la feuille, la graine, la fleur ou encore la racine que vous récoltez, utilisez toujours un outil adapté pour une coupe efficace qui facilitera la cicatrisation de la plante et lui évitera les maladies.

Encadré : quelle plante pour quel maux ? Aux Antilles, il existe plus de 600 variétés de plantes qui ont des vertus médicinales. En fonction des maux, voici vos principaux alliés pour vous soigner facilement grâce à votre jardin : Le bois d’Inde et la citronnelle : rhumatisme, fièvre, état grippal Le catalpa : troubles digestifs, respiratoires et urinaires Le doliprane : maux de tête Le pois de bois : toux, colique, infection cutané L’aloès : piqûre d’insecte, brûlure Le curcuma : nausée, cholestérol


logo Domîciles