Accueil du site > Articles > Habitat écologique > COMMENT RÉDUIRE LE COÛT DE LA FACTURE ÉLECTRIQUE ?

COMMENT RÉDUIRE LE COÛT DE LA FACTURE ÉLECTRIQUE ?



La climatisation, le chauffe-eau électrique, l’éclairage sont les équipements qui « pompent » l’électricité en priorité et gonflent la facture. Les autres équipements ne sont pas en reste. D’où l’intérêt de bien choisir ses appareils électriques et d’optimiser leur fonctionnement.

Les appareils courants de la mai-son sont gourmands en énergie électrique. Lors de l’achat du gros électro-ménager, ou d’un climatiseur, vérifiez celui qui consomme le moins sur l’étiquette de performance énergétique. Un appareil de classe A (A+++, A++ ou A+) garantit une moindre consommation, sachant que la différence de consommation entre classes, est de l’ordre de 20%, pour un modèle équivalent.

Appareils domestiques
Les frigos et congélateurs doivent être adaptés, en volume, à la taille du foyer. Installez ces appareils, si possible, assez loin d’une source de chaleur (four, mur ensoleillé…). Evitez de laisser la porte ouverte trop longtemps. Vérifiez l’étanchéité des joints et procédez régulièrement au dégivrage si le modèle n’est pas équipé de froid ventilé (no frost). Les cycles 30° à 40 ° d’un lave-linge consomment trois fois moins d’énergie qu’un cycle à 90 ° et les lessives sont étudiées pour les basses températures. Les programmes demi charges, « éco ou à « départ différé » offrent la possibilité de mieux gérer la consommation. Les lave-vaisselle disposent également de dispositifs économes en eau et électricité. Si vous optez pour un four électrique, choisissez de préférence un four à pyrolyse, mieux isolé, ou un four à micro-ondes.
Eau chaude
Si vous faites construire, vous n’aurez pas le choix : c’est le chauffe-eau solaire qui s’impose. Si vous disposez d’un chauffe-eau électrique, sa programmation sur les heures creuses permet de réaliser une économie substantielle. Un détartrage (le cas échéant) et une vidange sont conseillés tous les deux ou trois ans. Vérifiez les joints des robinets car un robinet qui fuit, surtout s’il s’agit d’eau chaude, a une incidence sur la facture d’eau mais aussi sur celle de l’électricité. Et si vous vous absentez, arrêtez le chauffe-eau. Des aides (crédit d’impôt, prime d’EDF) sont toujours possibles si vous envisagez de passer au solaire.
Optez pour des lampes LBC ou Leds
L’année 2013 a vu la fin des ampoules à incandescence. Les lampes à économie d’énergie (LEE) ou lampes basse consommation (LBC) ont pris le relais pour une durée de vie plus longue et une moindre consommation. Ces dernières années sont apparues les LEDS qui remplacent peu à peu les LEE et LBC. Elles sont technologiquement très avancées, ont une longue durée de vie et une efficacité encore supérieure.

2% C’est l’augmentation prévue du tarif de l’électricité à compter du 1er août 2017.

Climatiseur : misez sur l’Inverter
Si vous optez pour un climatiseur, le seul choix est celui d’un appareil de classe A. Le système Inverter, encore moins énergivore, est plébiscité. EDF peut vous donner un coup de pouce pour changer vos anciens climatiseurs contre des climatiseurs de classe A++ ou A+++, de préférence Inverter qui consomment 30% de moins.

RÈGLES D’OR
> Ne climatisez pas les pièces, portes et fenêtres ouvertes.
> Eteignez votre climatiseur dès que vous êtes absent.
> Choisissez une température à +24 ° car plus la température est basse, plus vous consommez d’énergie.

LES CLASSES ÉNERGÉTIQUES ÉVOLUENT

L’étiquette énergie est aujourd’hui en vigueur pour les appareils de froid, les caves à vin, les lave-linge, les sèche-linge, les lave-vaisselle, les téléviseurs, les ampoules, les lampes, les aspirateurs, les chaudières, les hottes, les fours, les pompes à chaleur…

Mises en place en 2011, les classes énergétiques allaient de A (meilleure performance) à G (la plus mauvaise).

Les classes énergétiques vont aujourd’hui de A+++ (vert, le plus efficace) à D (rouge, le moins efficace). Des pictogrammes indiquent la consommation électrique en kWh/an et la consommation d’eau en litres par an pour les appareils de lavage, ainsi que le niveau de bruit en décibels (dB).

Depuis 2013, les réfrigérateurs et congélateurs en-dessous de la classe A ne sont plus autorisés à la production : il n’y a plus que des appareils de classe A+, A++ et A+++ que les fabricants peuvent mettre sur le marché. Depuis 2015, l’étiquette énergie est obligatoire sur les sites d’achat en ligne.

n° 124 de 03/2017


logo Domîciles