Accueil du site > Articles > Réglementation > Alarmes de piscine : normes renforcées

Alarmes de piscine : normes renforcées



Un décret du 16 juillet 2009 fixe les exigences de sécurité que devront respecter les alarmes de détection d’immersion.


Les propriétaires des piscines privées à usage familial ou collectif ( enterrées ou semi-enterrées) ont l’obligation d’installer un dispositif de sécurité destiné à prévenir les noyades des enfants ne sachant pas encore nager. Ils ont le choix entre quatre dispositifs de sécurité  : l’abri, l’alarme, la barrière ou la couverture de sécurité. L’alarme de piscine par détection d’immersion est le dispositif le plus fréquemment choisi mais certains modèles se sont révélés peu fiables.
Le décret du 16 juillet 2009 renforce les normes de sécurité sur ce système spécifique. « Les professionnels ont six mois pour adapter leur production à la nouvelle norme. Durant cette période transitoire, seules les alarmes dont la conformité aux normes antérieures a été attestée pourront être commercialisées » indique un communiqué publié sur le site de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et des prix. La loi permet aux services de la DGCCRF de procéder à la consignation et à la saisie des produits qui ne respecteraient pas les obligations du décret et seraient reconnus dangereux.

Détecter les chutes
Parmi les exigences fixées par de la réglementation, on retiendra que l’alarme doit fonctionner 24h/24 , disposer d’une sirène intégrée ou déportée par liaison filaire suffisamment puissante, et qu’elle doit pouvoir détecter la chute d’un enfant de poids égal ou supérieur à 6 kg. Elle doit disposer d’une autonomie suffisante ou être équipée d’un système signalant une alimentation faible, un défaut ou une absence de signalisation ; les états de surveillance ou hors surveillance (alarme, défaillance, hors service ) sont signalés de façon permanente. Les commandes de service/hors service doivent être hors de portée des enfants de moins de 5 ans, ou sécurisées…

Surveillance permanente
Les statistiques relatives aux noyades cet été sont alarmantes (20% des 219 noyades ont été constatées en piscines publiques et privées) et deux jeunes enfants en ont été victimes en Guadeloupe.
Quel que soit le système de sécurité utilisé, la DGCCRF rappelle que rien ne remplace « la surveillance attentive et constante pour assurer la sécurité des enfants » et des règles essentielles  : « ne jamais laisser seul un enfant accéder à la piscine, familiariser les enfants avec l’eau, leur apprendre à nager le plus tôt possible  ; les équiper de bouées, brassards ou maillots flotteurs ; installer à côté de la piscine certains équipements en cas de danger (perche, bouée) ; enlever de l’eau tout objet ou jouet flottant après la baignade ; activer le dispositif de sécurité dès la fin de la baignade, se former aux gestes qui sauvent ».
On peut ajouter de ne pas oublier d’ôter l’échelle d’une piscine hors sol après la baignade.

n° 41 du 27/08/09