Accueil du site > Articles > Réglementation > CONCESSIONS EN VUE

CONCESSIONS EN VUE

sur la loi Alur




Si elle n’est pas abandonnée, la loi Alur*, loi fleuve votée en mars, en attente d’une centaine de décrets d’application, pourrait être assouplie. Au grand dam de son initiatrice, Cécile Duflot, l’ex ministre du Logement remplacée par Sylvia Pinel dans le gouvernement Valls.
Ce gouvernement voudrait rassurer le marché de l’immobilier en faisant un pas en arrière sur des mesures emblématiques, même si le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll a démenti une remise en cause de la loi.
Parmi ces mesures, l’encadrement des loyers dans 28 agglomérations ne devrait être finalement appliqué qu’en région parisienne, les frais d’agence moins limités que prévu et la garantie universelle des loyers (GUL) préalablement corrigée, pourrait être remise à plus tard, voire abandonnée. Elle coûterait à l’Etat 400 millions d’euros annuels. Un peu cher par les temps qui courent…

*Loi pour accès au logement et à un urbanisme rénové

n° 99 du 26/06/2014