Electricité

Des normes pour protéger l’utilisateur



En matière d’électricité, le confort prend souvent le pas sur la sécurité. Pourtant, chaque année, de nombreuses personnes sont victimes d’installations électriques obsolètes.

C’est pourquoi les pouvoirs publics et les professionnels ont édicté une norme destinée à protéger l’utilisateur, le réseau de distribution et le fournisseur, EDF en l’occurrence. La norme NF C 15-100 (matériel utilisé et techniques employées) fixe la réglementation des installations électriques. Sa dernière version est applicable depuis le 1er juin 2003. Elle est régulièrement mise à jour pour prendre en compte les évolutions des besoins en électricité et s’applique à toutes les installations, neuves ou rénovées.

Que disent les textes ? Pour simplifier, nous retiendrons les grandes lignes de la réglementation relative aux installations électriques, mises à jour en 2005. • Un nombre minimum de socles de prise de courant par pièce et de circuits spécialisés destinés aux appareils électroménagers. • Généralisation de la protection différentielle 30 mA. • Mise en œuvre d’un disjoncteur différentiel de type A pour protéger, notamment, la plaque de cuisson et le lave-linge. • Une protection 2A dédiée à la VMC. • Une protection 2A pour le circuit d’asservissement tarifaire, le fil pilote ou le gestionnaire d’énergie. • Dispositifs de connexion pour luminaires (DCL). • Mise en œuvre obligatoire de parafoudre, dans certains cas. • Obligation de fournir un schéma d’installation. • Réserve de 20% minimum obligatoire dans le ou les tableau(x) de répartition. • Interdiction des appareillages à griffes et obligation d’obturateurs pour les prises de courant 16 A ou plus. • Tous circuits équipés d’un conducteur de terre, y compris ceux qui alimentent les appareils dotés d’une double isolation et les circuits d’éclairage.

Prises de courant et circuits spécialisés Chaque pièce, selon son utilisation, doit être réglementairement doté des socles suivants : • Chambres : 3 prises de courant minimum. • Séjour : le nombre minimum de prises est déterminé en divisant la surface par 4. Compter cinq prises pour les séjours de moins 20m2. • Cuisine : 6 prises dont 4 au-dessus des plans de travail (mais pas au-dessus de l’évier ou des plaques de cuisson). Les prises pour le gros électroménager sont rajoutées. • Gros électroménager : minimum 3 prises installées sur des circuits séparés (lavelinge, lave-vaisselle, congélateur). Un circuit doit être prévu pour chaque gros appareil électroménager supplémentaire. • Une prise électrique à proximité de chaque prise communication (télévision, téléphone). • Un point d’éclairage au minimum par pièce, entrée principale, entrée de service. • Au minimum, une prise de communication par pièce principale et une pour la cuisine doivent être installées. Les logements supérieurs à 100 m2 doivent être obligatoirement équipés d’au moins trois prises de télévision.

Bon à savoir La norme n’est vraiment imposée qu’à l’installateur professionnel. S’il n’existe aucun contrôle pour vérifier si une installation est conforme, les risques encourus par un défaut d’installation ne sont pas neutres. La responsabilité du propriétaire ou du bailleur peut être engagée, l’assurance pouvant se retrancher derrière la réglementation en cas de non-respect de la norme.