Energie solaire

Sécuriser sa maison en cas de coupures électriques



L’autonomie électrique partielle est une alternative qu’offre l’énergie photovoltaïque en association avec des équipements économes.


A côté des panneaux photovoltaïques producteurs d’électricité propre, des équipements performants se développent pour assurer aux usagers une sécurité en cas de coupures sur le réseau d’électricité.
D’origines diverses, ces coupures sont une véritable plaie à la fois pour les usagers et les appareils électriques. L’énergie solaire en appoint d’un système conventionnel offre un grand confort d’utilisation. S’équiper de panneaux photovoltaïques (PV) ne manque pas d’atouts, quand bien même le crédit d’impôt en faveur du développement durable est réduit de moitié, à compter du 29 septembre 2010.

Appareils protégés
Le système est simple et l’importance du matériel varie en fonction des besoins et du budget des particuliers. Il se compose de panneaux photovoltaïques, d’un onduleur spécifique, adapté à notre climat, qui convertit le rayonnement en électricité, d’un régulateur et de 2 à 6 batteries (fermées et sans entretien) selon la puissance du système.
Avantage : en prenant le relais du réseau, lors d’une coupure, les appareils sont protégés car ils ne subissent pas de variations comme sur le réseau électrique.
Pour déterminer la puissance nécessaire, un bilan énergétique est réalisé permettant d’ajuster le besoin d’énergie à l’alimentation des appareils électriques. L’équipement de base, d’environ 500 watts, permet de faire fonctionner le nécessaire à vivre : l’éclairage , un frigo/congélateur, une télé , un ordinateur…

Adapter son équipement
Reste qu’une installation photovoltaïque implique de choisir des équipements électriques économes. A moins d’opter pour une grosse installation, la production d’énergie photovoltaïque est incompatible avec le fonctionnement de climatiseurs et de gros appareils très gourmands : chauffe-eau électrique, gros outillage, plaques et four électriques.
Pour un fonctionnement optimal, il est important de remplacer les ampoules à incandescence par des ampoules à basse consommation et convertir, si besoin, les appareils électroménagers classiques par des modèles économiques de classe A.

A SAVOIR
Ces équipements sont éligibles au crédit d’impôt de 25% ( au moins jusqu’au 31.12. 2010) cumulable avec des aides de l’Anah et des collectivités ( le crédit d’impôt est alors calculé après déduction de la subvention). Les prêt verts ou prêts écologiques distribués par les banques à un taux plus avantageux que les prêts classiques peuvent également aider à financer des travaux non éligibles à l’éco PTZ comme les installations PV.

n° 56 du 25/11/10