Accueil du site > Articles > Réglementation > L’énergie photovoltaïque :

L’énergie photovoltaïque :

les atouts d’une énergie propre



Une installation photovoltaïque suppose une démarche globale d’économies d’énergie.

Grâce à son ensoleillement fort, la Guadeloupe dispose d’un potentiel important pour développer la filière photovoltaïque.
Celle-ci répond à des enjeux importants notamment d’indépendance énergétique alors que la consommation électrique, produite à 80% à base de matières fossiles, croît de 4 à 5% par an. L’énergie photovoltaïque équipe 5000 foyers dans les DOM. De plus en plus présents sur les bâtiments publics et des entreprises, les générateurs sont un peu moins fréquents sur les toitures des habitations des particuliers.

Avantage au « réseau »
Si l’investissement est lourd, s’équiper de panneaux solaires ne manque pas d’atouts à long terme, l’amortissement étant accéléré par un rayonnement plus favorable que dans d’autres régions « froides ».
Au-delà de l’autonomie que cette énergie lui procure, le particulier peut choisir d’être raccordé au réseau public. Ceci évite un stockage en batterie, onéreux et polluant. En outre, le système relié au réseau permet de bénéficier d’une électricité propre en permanence à moindre coût. Cette posture permet d’amortir plus vite l’investissement.
Le particulier peut en effet revendre 0,40 euros /kWh son électricité à EDF majoré de 0,15 euros/kWh lorsque l’installation est intégrée au bâti d’un projet de construction.
Par ailleurs, des mesures incitatives existent. Le crédit d’impôt de 50% sur l’équipement, valable pour tout foyer fiscal, imposable ou non, limité à 8000 euros pour une personne seule ou 16 000 euros pour un couple, est un argument de poids. La Région et le Feder octroient 1 /Wc aux installations raccordées. Lorsque le logement a plus de deux ans, la TVA sur l’installation totale est à 2,10%.

Démarche globale d’économie
Une installation photovoltaïque implique quelques changements dans les comportements pour que cette opération soit aussi rentable pour la facture que pour l’environnement. Elle doit être considérée dans une démarche globale d’économies d’énergie. Par exemple, la production d’énergie photovoltaïque est incompatible avec le fonctionnement de climatiseurs et de gros appareils très gourmands  : chauffe-eau électrique, gros outillage, plaques et four électrique.
Il faut changer les ampoules incandescentes par des lampes à basse consommation, et convertir, s’il y a lieu, les appareils électroménagers classiques par des modèles économes de classe A.
L’énergie photovoltaïque est complémentaire d’un chauffage solaire thermique. Avec l’ensemble de ces éléments, vous pourrez réaliser une installation à zéro énergie, voire à énergie positive.

n°38 du 28/05/09