Accueil du site > Articles > Réglementation > Les espaces Info Energie en fête

Les espaces Info Energie en fête



Du 15 au 21 octobre, les conseillers des deux espaces Info Energie en Guadeloupe seront mobilisés pour sensibiliser les particuliers à la réduction de leur consommation énergétique, dans le cadre de la 2e Fête nationale de l’Energie.

La Fête de l’Energie, initiée par l’Ademe en partenariat avec la Région Guadeloupe et EDF se veut une manifestation ludique et conviviale pour aborder les questions d’économie d’énergie. A travers des animations pédagogiques, des conférences sur le développement durable, des visites de sites et des démonstrations autour de l’énergie solaire – le programme est en cours de finalisation - les conseillers des espaces Info Energie : Fabrice Tel (CLCV) et M. Callas (Karukera Logement) répondront au public sur ce thème des économies d’énergie dans l’habitat.

Public « concerné »
La Fête de l’Energie marquera notamment l’inauguration des nouveaux locaux du CLCV qui déménage de Grand Camp pour rejoindre le quartier des Lauriers à Pointe-à-Pitre. Ces espaces d’information qui délivrent des conseils neutres et gratuits, et les permanences régulières dans les communes qui leur sont attachées, sont très fréquentés. Le nombre de conseils mesurés atteint 1700 par an dans chacune des structures, au rythme d’une trentaine par mois, depuis leur création en 2008.

Conseils en porte-à-porte
« Nous recevons de plus en plus d’appels. Les gens se sentent concernés. Un changement est en train de s’opérer » confirme Fabrice Tel qui note un réel engouement des particuliers en quête de maîtrise de leur facture. Que ce soit en matière d’aides financières, de travaux d’économies d’énergie, de gestes économes, de choix des équipements électriques ou d’installation de chauffe-eau solaire, par exemple.
Le conseiller de l’espace Info Energie du CLCV exprime d’ailleurs son souhait de changer de stratégie en se rendant plus souvent sur le terrain, dans les sections, en porte-à-porte chez les particuliers qui le désirent pour réaliser des simulations. « Certaines communes ont déjà donné leur accord. Ce type d’intervention concrète devrait être encore plus efficace. »

n°66 du 29/09/2011