Accueil du site > Articles > Réglementation > Tous les professionnels sont d’accord pour affirmer que deux biens d’un même (...)

Tous les professionnels sont d’accord pour affirmer que deux biens d’un même secteur n’ont pas nécessairement la même valeur. Ce n’est pas parce que votre voisin a tiré une coquette somme de son logement que vous pourrez faire de même et voilà pourquoi. DES PISTES CLÉ L’évaluation d’un bien par un professionnel (agent ou expert) tient compte de diverses caractéristiques : des critères qui formalisent « le prix du marché » et qui influencent, à la hausse ou à la baisse, la cote générale d’un bien. Sans être exhaustive, la liste des références qui suit offre quelques pistes. • L’état du bien : un logement a plus de valeur s’il est récent, aux normes de sécurité et de confort, s’il dispose d’une ou plusieurs sources de production d’énergie renouvelable, si la construction est garantie. De même qu’un logement ancien rénové est davantage coté qu’un logement qui nécessite des travaux dont le coût estimé peut être un facteur de négociation. L’état général (maison ou immeuble) est un paramètre important qui atteste du niveau d’entretien de l’ensemble (propriété et parties communes). • Accès : La vue et la luminosité d’un immeuble, mais aussi le bruit de la rue sont conditionnées par le niveau où se situent les appartements. Un bien au 2e ou 3e étage a sensiblement plus de valeur que ceux du rez-dechaussée (sauf s’il s’agit d’un rez-de-jardin) ou du 1er étage. En revanche, un ascenseur constitue toujours un avantage pour les immeubles élevés. • Vue et exposition :Une vue sur mer ou sur la montagne, une vue dégagée, un logement bien ventilé, orienté vers les alizés assurent un plus indéniable. • La conception : La surface des pièces, leur nombre, la distribution du logement adaptée aux canons du confort (cuisine équipée ; chambres ouverte sur la terrasse et/ou le jardin ; nombre de salles d’eau ou bains et de WC), la qualité des matériaux valorisent le bien. Dans le même ordre, un appartement avec terrasse aura plus de valeur qu’un appartement avec balcon. Des possibilités d’extension ajoutent à la cote du bien. • Les dépendances : un bien à la vente peut comporter un bungalow, un studio ou F2, un garage, un atelier… Même si ces annexes ne constituent pas toutes des surfaces habitables (garage, atelier, cabane de jardin), elles valorisent le bien. Autre élément à offrir invariablement une plusvalue à la maison ou à la résidence d’appartements : la piscine. De même que le niveau des équipements est porteur de plus-value. • L’environnement. Les professionnels sont unanimes : l’emplacement influe directement sur la valeur du bien. Une maison ou un appartement dans un secteur recherché est toujours attractif. Parmi ces critères : la proximité des lieux d’activité, des voies routières, des commerces et écoles, et des transports en commun. La valorisation d’un bien tient aussi compte du quartier (ancien ou récent, calme ou avec des nuisances), de son architecture et de son environnement paysager.



Dans sa 9ème version, le salon Les 3 Jours de l’Immobilier et de la construction (25-26 et 27 avril) ouvre ses portes aux produits innovants de finition et à leur mise en oeuvre, lors d’ateliers de démonstrations.

Le salon de l’immobilier au WTC de Jarry colle au contexte économique.
Comme l’explique Martine Marais, qui est avec Virginie Chanchorle, l’organisatrice de l’événement : « nous nous sommes aperçus que de plus en plus de gens se réservent des travaux de finition.
C’est la raison pour laquelle nous avons pensé proposer des animations proches de leurs préoccupations, avec des produits nouveaux et des mises en oeuvre de qualité.
 »
Pas question en effet de « bidouillage » : les intervenants au sein des ateliers sont en cours de sélection dans l’esprit de professionnalisme impulsé à cette manifestation, depuis son origine.
La liste des ateliers n’est pas encore bouclée mais parmi les pratiques exposées, on peut citer le béton ciré, le parquet clipsé, la pose de carrelage, etc.

DES EXPERTS À VOTRE SERVICE
Cette nouveauté est de nature à dynamiser le salon qui se prépare dans un contexte difficile d’accession à la propriété, tant pour les acquéreurs que pour les professionnels. Mais comme chaque année, le salon va réunir les compétences les plus diverses pour faciliter les démarches du public afin qu’il puisse choisir l’offre la mieux adaptée à sa situation.
Que ce soit pour acquérir un logement neuf ou ancien, pour faire construire, chercher un prêt immobilier, investir dans le locatif, choisir un équipement écologique ou faire des économies d’énergie, entre autres, les spécialistes de l’habitat privés ou de la sphère publique seront à même d’informer utilement les visiteurs.
Les conférences interactives sont également au programme. Lieu d’échanges des visiteurs avec les experts, elles permettent de mieux cerner les problématiques sur tel ou tel sujet en rapport avec les nouvelles lois et les aménagements des dispositifs existants : financement, contrat de construction, normes de construction, investissement, par exemple.

LNI N° 83 MARS 2013